Actualités

Journée mondiale des droits de l'Homme 2966-2016

 

violations multiples des droits individuels et collectifs des Amazighs

 

 

 La journée mondiale des droits de l’Homme est l’occasion chaque année, de faire le point sur les situations que vivent les Amazighs dans leurs territoires historiques de Tamazgha (nord de l’Afrique) et à l’extérieur.

 

Les Amazighs sont partout traités de «minorités», certainement pour minoriser encore davantage leur présence et leurs droits.

Lire la suite

La COP22 en terre amazighe

«Amur n Yakuch», la terre de Dieu en amazigh, Marrakech accueille la 22ème édition de la conférence mondiale sur le climat, dite COP22, du 7 au 18 novembre 2016.

 

Pour les Amazighs du Maroc mais aussi de toute Tamazgha (nord de l’Afrique), c’est une occasion rare de se faire connaitre et de rencontrer les autres peuples au monde.

 

Lire la suite

Maroc: une vie broyée à Taghzut (El-Hocima)

 Le 28 octobre 2016 à Taghzut (El-Hocima), dans la région du Rif dans le nord du Maroc, Mohsen Fikri, un jeune marchand de poissons, se fait arrêter par la police marocaine et sa marchandise est saisie. Devant lui, les policiers jettent les poissons dans une benne à ordures. Dans un geste désespéré, le jeune homme saute dans la benne à ordures afin de tenter de sauver sa marchandise, son gagne pain. Un des policiers aurait dit au conducteur du camion en arabe : « th’an mmu ! » (broie sa mère !). Le mécanisme de compactage des ordures est alors mis en marche, happant le jeune homme et le tuant d’une manière atroce.

Lire la suite

Eclatante victoire des Amazighs de Tunisie à l'ONU

Sous le titre « Exclusion économique, sociale et culturelle des Amazighs de la Tunisie », le CMA a adressé en juin 2016 au comité onusien des droits économiques, sociaux et culturels (DESC), son rapport alternatif concernant la Tunisie, à l’occasion de l’examen du rapport périodique présenté par le gouvernement tunisien.

 

Dans son rapport, le CMA a notamment mis en évidence en quoi la Tunisie est le berceau de l’amazighité,  la négation de l’identité amazighe de ce pays, la législation d’exclusion des Amazighs de Tunisie et les pratiques discriminatoires anti-amazighes dont :

Lire la suite

La police algérienne continue de s’acharner sur la Présidente du CMA

Depuis qu’elle a été élue à la tête du Congrès Mondial Amazigh (CMA) en juillet 2015, Kamira Nait Sid est devenue une cible privilégiée pour la police algérienne. Le 10 août dernier, elle a été convoquée au Commissariat central de Tizi-Wezzu où elle a subi un interrogatoire de deux heures durant lequel elle a été questionnée sur ses activités en tant que présidente du CMA. La police algérienne lui reproche explicitement le fait de dénoncer les violations des droits humains en Algérie et particulièrement en Kabylie. Depuis, elle a reçu deux autres convocations auxquelles elle a obligation de répondre.

Lire la suite